Capsules d’élèves : la minute de invariables amis

Force est de constater combien reviennent inlassablement chez les élèves les mêmes erreurs d’orthographe lexicale sur des mots pourtant invariables et qu’ils pratiquent quotidiennement depuis des années. C’est pour tenter de pallier cette faille que le projet « LA MINUTE DES INVARIABLES AMIS » est né.

L’objectif premier vise à leur faire comprendre que les mots invariables sont leurs alliés, qu’ils peuvent s’appuyer sur leur constance orthographique pour reposer leur attention, s’en faire des amis fiables au sein de groupes de mots variables qu’il faut accorder.

Leur faire comprendre aussi que le petit investissement de mémorisation de départ est largement rentabilisé par les années suivantes qu’ils passeront à utiliser ces mots sans plus se soucier de leur orthographe.

De plus, l’enjeu est de ritualiser, durant une dizaine de minutes, régulièrement, un temps pour l’acquisition systématique de l’orthographe, de la nature grammaticale et des emplois d’un mot invariable, le tout de manière agréable grâce à l’usage d’un format numérique, qui sera, pour pimenter l’ensemble, conçu par un camarade de la classe ou de l’établissement.

C’est avec ces objectifs que « La minute des invariables amis » a vu le jour.

  1. La première étape a consisté pour moi, enseignante, à concevoir deux capsules pour les deux premiers mots invariables étudiés, auxquelles j’ai associé une fiche contenant un tableau des éléments qui doivent rester invariants dans toutes les capsules.

Voici ce tableau des critères de réussite :

FullSizeRender 72

Voici la première capsule que j’ai réalisée :

La minute des invariables amis : PARMI

2. Après avoir présenté cette vidéo une première fois aux élèves, je leur demande de tenter de noter les éléments importants à retenir, ce qui pourrait constituer une leçon, ce qui leur parait important. De manière très simple, ils développent alors leur capacité à prendre des notes, à identifier l’essentiel du secondaire tout en l’écrivant. Je diffuse de nouveau la vidéo, qui les amuse beaucoup.

Nous mettons en commun brièvement ce qui est essentiel, qui doit devenir la trace commune à tous : l’orthographe du mot, sa ou ses nature.s, et un exemple de chaque emploi possible.

3. Durant la dernière étape, chaque élève doit inventer au moins deux phrases pour chaque emploi possible du mot. Il confie ensuite sa copie à son voisin qui vérifie en priorité l’orthographe du mot étudié, et tente d’évaluer si ses emplois sont corrects dans les phrases.

Enfin, plusieurs élèves proposent leurs phrases, en précisant à chaque fois la nature du mot dans cet emploi précis, quand plusieurs natures sont possibles, que nous améliorons ensemble au besoin.

Ce travail dure un dizaine de minute pour la plupart des mots étudiés, et s’est révélé cette année d’une incroyable efficacité. Sur l’ensemble de mes classes, je n’ai plus découvert une seule fois le mot « parmi » avec une orthographe fantaisiste. Certains élèves affirment entendre immédiatement la petite chanson de la capsule dès qu’ils rencontrent le mot, ce qui les fait sourire et les invite à écrire le mot sans erreur.

4. Après avoir initié la classe à ces vidéos, qu’ils réclament régulièrement, c’est au tour des élèves eux-mêmes de les produire individuellement, à tour de rôle. Ils doivent respecter les critères de réussite, trouver leur propre documentation et leurs exemples, créer une capsule. Quelques jours avant la date de diffusion, nous corrigeons ensemble, l’élève et moi-même, ce qui ne convient éventuellement pas. Lors de la diffusion, les modalités d’exploitation de la capsule restent les mêmes : deux diffusions au moins de la capsule, prise de notes individuelle, adoption commune des éléments à retenir, exemples à créer et à partager, d’abord en binômes, puis en commun.

Voici la production d’une élève de 4ème :

Capsule de Ludivine : La minute des invariables amis, QUAND / QUANT À

Perspectives : La réussite de cette méthode simple et peu couteuse en temps est telle que je prévois un projet en parallèle pour l’année prochaine : les capsules d’élèves sur « LES SOSIES SONORES« . Il s’agira de concevoir une vidéo explicitant ce qui distingue les homophones.

Par ailleurs, je conçois un Padlet (mur collaboratif numérique) pour accueillir ces vidéos qui y seront placées par les élèves eux-mêmes afin de les rendre accessibles à l’échelle de l’établissement. Une bonne manière de valoriser et de diffuser ces chefs-d’oeuvre.

Remarque pratique : Quels outils mes élèves et moi utilisons-nous pour réaliser ces capsules ?

Plusieurs méthodes ont été utilisées :

  1. Concevoir dans un premier temps les diapositives sur l’application Apple « KEYNOTE« , avant de les transférer sur l’application Apple »IMOVIE » ou sur le site (et application) « ADOBE SPARK VIDEO » pour en faire un film. J’apprécie, personnellement, le rendu soigné que cette construction permet.
  2. L’autre possibilité a été d’exploiter immédiatement « IMOVIE » pour concevoir la totalité du document.
Publicités

2 commentaires

  1. […] Remarque : pour davantage d’informations sur l’activité                                                                                                                                            « La minute des invariables amis », consulter cette page : La Minute des invariables amis […]

    J'aime

Faites un commentaire qui enrichit le débat...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s